"Ceci est un enregistrement historique de l'ancien site Web de l'USAIM. Recherchez-vous le site actuel?"

Irak

Conflit et violence incessants

L’Irak est en proie à des conflits et à la violence depuis 14 ans, plus récemment dans la lutte contre l’État islamique.

À l’heure actuelle, plus de 3 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur du pays, dont beaucoup ont subi de grandes pertes – famille et amis tués, maisons détruites, privées de moyens de subsistance, de possibilités d’éducation ou d’accès aux soins médicaux et à d’autres services de base. Alors que les opérations militaires se poursuivent, on s’attend à ce que beaucoup d’autres soient déplacés.

Aggravant une situation humanitaire déjà intense, un séisme majeur de magnitude 7,3 a secoué la ville de Halabja en novembre. En conséquence, environ la moitié des maisons du village de Kani Bardina ont été gravement endommagées ou détruites.

Maintenant, des abris temporaires sont mis en place alors que les résidents se préparent à un hiver froid. Les blessés du séisme, ainsi que les Irakiens souffrant de maladies chroniques, ont désespérément besoin d’une assistance médicale et d’un accès aux produits de première nécessité.

L’ÉQUIPE DE FOOTBALL D’AL MUWALI

Après avoir échappé à l’offensive militaire pour reprendre Mossoul, Nazeeh a été séparé de tous ses amis, y compris de tous les membres de son équipe de football. « Nous adorons le football et jouions en équipe avant que l’EIIL ne prenne le pouvoir », a déclaré Nazeeh.

Nazeeh et sa famille ont été placés à Haj Ali, un site d’urgence, où vivent environ 32 000 Irakiens déplacés. « Les gens du village ont tenté d’échapper aux combats et ont fui dans toutes les directions. Mes amis sont allés à différents endroits avec leurs familles. L’équipe était partie. Nous étions dispersés », a déclaré Nazeeh.

Après près de deux ans de recherche, Nazeeh a trouvé tous les membres de son équipe d’Al Muwali, qui s’étaient tous également installés à Haj Ali. Enfin réunis, ils ont pu disputer un match de football dans la nouvelle installation sportive construite par l’OIM.

« J’ai perdu trois ans d’apprentissage et la liberté de jouer au football », a-t-il déclaré.

L’OIM a construit des aires de sport et de jeux sur les sites d’urgence de Haj Ali et de Qayara. Sur la population totale déplacée vivant dans les deux sites, plus de la moitié a moins de 17 ans. Privés d’une partie de leur enfance, l’OIM veille à ce que ces enfants disposent d’espaces où ils peuvent passer du temps avec des amis et célébrer leur liberté.

Après le match, Nazeeh, rayonnant de bonheur, a déclaré : « J’aime mes amis et j’aime le football. J’espère vraiment que nous pourrons continuer à jouer ensemble en équipe, ici dans le camp et après notre retour dans notre village.

L’OIM EN IRAK

un médecin de l’OIM donne des médicaments prescrits à une personne déplacée au centre de santé de l’OIM sur le site d’urgence de Haj Ali.

Depuis 2003, l’OIM se consacre à répondre aux besoins des 3,3 millions de personnes déplacées en Irak.

Soins médicaux
L’équipe médicale mobile de l’OIM a effectué des tests et des traitements, et a fourni des médicaments après le tremblement de terre majeur à l’extérieur de Halabja. Suite à la crise de Mossoul, nous avons fourni des soins de santé primaires, obstétriques, gynécologiques et d’urgence. Nous enseignons également aux communautés les bonnes pratiques de santé et la prévention des maladies transmissibles.

Logement/abri
Le personnel de la gestion des camps de l’OIM a supervisé les inscriptions et préparé les kits d’urgence en octobre lorsque les arrivées ont augmenté la population du site d’urgence de Haj Ali à 30 156 personnes (6 538 familles). Toutes les familles déplacées à Haj Ali ont reçu une tente, une trousse de secours de base et un accès aux services médicaux.

L’équipe de gestion de camp de l’OIM aide également les familles vivant dans des sites de déplacement, en dehors des camps officiels. Nous avons des fenêtres et des portes fixes, l’électricité recâblée, des cloisons érigées pour l’intimité et des latrines réhabilitées.

Communauté
Grâce au programme de revitalisation communautaire (CRP) de l’OIM, nous créons des espaces pour échanger des idées sur la police de proximité et discuter des problèmes de sécurité, et nous fournissons des équipements et des infrastructures légères aux communautés confrontées à un afflux important de migrants. L’OIM a également établi quatre centres communautaires à Bagdad, Diyala, Kirkouk et Ninive pour reconstruire les infrastructures physiques et renforcer les relations sociales perdues lors du conflit.

Services psychosociaux
L’OIM offre de l’aide aux personnes déplacées en Irak, qui souffrent souvent d’hyper-vigilance, d’anxiété, de dépression, de colère, de perte de mémoire et d’autres conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.